La grâce : bien vu Bergson !

Curiosity

Curiosity - Acrylique sur papier spécial - 21x30 - 2014

"Si la grâce préfère les courbes aux lignes brisées, c’est que la ligne courbe change de direction à tout moment, mais que chaque direction nouvelle était indiquée dans celle qui la précédait."

Ces mots, écrits par Bergson dans son Essai sur les données immédiates de la conscience, sont désormais inscrits en permanence quelque part dans mon cerveau. Comme les adresses de sites que l'on garde dans la "barre personnelle" de son navigateur internet parce que l'on y revient souvent.

En lisant ces mots, je comprends pourquoi je regrette parfois d'avoir ajouté un geste sur une ligne colorée, qui brise une harmonie dont je n'ai conscience que parce qu'elle n'est plus là (Mmmmmh... c'était mieux aaaavant !). L'hésitation a le même effet destructeur ; j'ai beau essayer de la masquer en superposant un lien entre les 2 phases du geste, elle reste visible et perturbante. J'en déduis que de la fluidité naît la grâce qui elle-même précède la beauté. Le geste ne devrait-il pas commencer comme une évidence et se terminer dans une évaporation...? Vaste programme et... du pain sur la planche !

Commentaires

  • christian barland
    Bonjour Denis! Au travers de l'évocation de Bergson sur la ligne courbe, je revoie mes "4Hérons" que je viens de publier sur artblog. Amicalement! Chris.
  • gdur1947
    • 2. gdur1947 Le 18/08/2014
    Bergson avait l'intuition de l'idée créatrice dans le geste spontané! belle peinture!
  • Chris
    • 3. Chris Le 12/08/2014
    C'était un bon philosophe (du moins, je l'apprécie)...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.