L'Abstraction Lyrique par son inventeur

Un  nouvel "ami" sur Facebook a publié dans son journal une vidéo extraite d'un film de Frédéric Rossif intitulé "Georges Mathieu ou La Fureur dÊtre".

Je me souviens avoir entendu parler de ce film lorsque j'ai pris conscience que j'étais dans la mouvance de l'Abstraction Lyrique. C'était il y a un peu plus d'un an. Et il s'en est passé, des choses, en un an. Des évènements personnels et artistiques, qui ont eu le temps de me faire prendre de la distance avec la référence qu'est pour moi Georges Mathieu.

C'était un personnage au comportement étonnant, comme vous pourrez en juger en regardant la video, avec un phrasé et un ton d'une préciosité que l'on n'entend plus aujourd'hui. Cependant, le choix des mots, la précision et le comportement devant la toile permettent de comprendre ce qu'est l'Abstraction Lyrique et comment elle s'inscrit dans l'histoire de l'Art. Je suis particulièrement touché lorsqu'il parle du "risque" que représente l'acte de peindre en s'oubliant soi-même. En l'écrivant, je sens un jet d'adrénaline m'envahir.

Pour réaliser mes 2 plus récentes toiles de grand format, j'ai été contraint de protéger le sol et les murs, encore propres, de mon (tout) petit atelier. En regardant bouger Georges Mathieu devant sa toile, vous comprendrez pourquoi...

L'envie d'aborder de très grands formats me guette.
 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Du 21 avril à fin juillet

"Entre-prises", à HEC Paris- Le Château, Jouy-en-Josas (78)

Affiche chateau hec avril 2018