Je suis le fil

1208

1208 - Acrylique sur toile - 33 x 24 (4F) - 2015

Je ne sais pas le matin si je vais peindre aujourd'hui. Je ne le sais pas une heure avant. Je n'en suis toujours pas sûr une minute avant que j'identifie que "c'est maintenant" et que j'installe mon matériel. Pourtant la question est permanente Je me lève avec et je me couche avec le constat que je l'ai fait... ou pas. J'ai compris que c'est comme cela que je fonctionne.

Quand je commence, la difficulté est de rester concentré sans me dire qu'il doit absolument sortir quelque chose de l'exercice. Mes exigences deviennent problématiques car celles que j'ai cernées planent dès que le tube de couleur est dans ma main : faire différent, me surprendre. Si j'y pense, c'est mort ! Je sais en général après quelques minutes s'il est opportun pour moi de continuer. En prenant des décisions de couleurs et de gestes, je me trouve emmené sur un chemin dont je suis le fil... dans tous les sens de l'expression.

Il y a encore quelques mois, vivre ainsi mon activité artistique et créatrice était engoissant, tant cette façon de "travailler" est aux antipodes de celle que j'ai vécue lorsque ma vie était planifiée et projetée au quotidien. Aujourd'hui, c'est juste déstabilisant.

Artiste et travail Geste coloré

Commentaires

  • Stacke Edouard
    Lire le nouveau livre d'Hesna Caillau "Le paradoxe du poisson rouge", qui décrit asez bien cette logique du lachez-prise. Elle fera une conférence à La Défense le 14 avril en soirée.
    INfos sur Sietar-France
    Amitiés,
    Edouard
  • Merineferet
    • 2. Merineferet Le 09/03/2015
    j'aime beaucoup
  • Chrisblog
    • 3. Chrisblog Le 08/03/2015
    Il est difficile de s'empêcher de penser... pour ceux qui pensent ! Chris

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.